Skip to main content

Bientot (Soon)

Bientot je besoin changer le titre de ce blog, parceque je ne suis pas toujours en France. Je pense de ca maintenant parceque je suis ici, dans le "frog" ou je cherche un herbergement (apartment, petit maison, condo, etc) pour l'annee prochaine. Quand j'ai demenagee, qu'est-ce que je vais appeller mon blog? Moi la-bas a DC? C'est pas hyper-practique, ca. (Aussi ce blog sans accents n'est pas super bien non plus.)

J'ai jamais habiter dans un apartement - et je ne suis pas sur de tous les questions il faut que je demande avant, ni les choses je besoin apprendre ... c'est tout neuf. Sur un cote, c'est bizarre parce que avant mon demanagement a Charleville, je n'avais pas trop peur - et cette experience etait vachement plus dificile et neuf que ce situation. Dans mon propre pays je ne veux pas faire les fauts. C'est impossible de devenir parfait mais je ne suis pas contente de tous quand j'ai tort, je me trompe, ou quelquechose comme ca.

Peut-etre mon vulnerabilite est que je ne veux pas que les gens me voir avec les petits problemes. En France, j'ai trouvee, pour le premier fois, qu'il netait pas une chance dans le monde que je vais arriver avec tous mes aspirations - a cause de la langue, le culture, la nourriture, etc. Mais ici, il n'y a pas un excuse, aucun "reason" pour un faut. Est-ce que c'est possible, "perfection"? Probalement, non. Et quand meme, parce que je suis une "masochist" (quelqu'un qui fait les choses a faire mal a lui-meme - c'est un blague le note la) je vais continuer, je vais insister de moi-meme que je ne me trompe pas, jamais. En anglais, je suis 10 fois plus dur sur moi-meme. Mais pourquoi?

Tant pis, parce que je vais jamais arriver a le reponse. Un autre "imperfection." Zut alors.

A la prochaine. ~Heather

Basically, that blog was an introspective into possible names for my blog next year, and my inability to be comfortable with failure. I have a perfection complex where I realize I will never actually be perfect but push myself insistently towards the goal and even get upset when I don't achienve it. An incredible disservice to myself and those around me because I never appear to be satisfied with my work (or theirs, though I am, because I don't think anyone else should have to be perfect, except Mr. Perfect, and he doesn't actually exist in my life, yet.) That was a fun tangent even I had to read twice.

Ugh. Bummy old me for never being able to commit to something without letting it take me over and bummy me for being such a perfectionist? Why was I satisfied with less than perfect in France but never quite satisfied with my fallability in America. It's the $64,000 question (you get bonus points for knowing which 90's movie that phrase comes from and even more if you can say where it came from before that). So, that is where the paraphrasing ends and I rush off into the sunset to continue trying to find apartments on the internet. I'm glad I have alot of free time this summer. I think I am going to need it.

Hugs and kisses to those who wish them, ~Heather

Comments

Hugues said…
A propos de ton masochisme, ou de ton perfectionnisme, God loves you as you are, don't forget it ;-)

Sinon pour ton apartement, vérifie qu'il y a de l'eau chaude (une fois j'ai loué une chambre sans eau chaude pour la douche) et aussi qu'il y a de l'eau das la cuisine (une fois j'ai loué une chambre ou le coin cuisine n'avait pas de robinet, il fallait aller dans la salle de bain à l'auter bout...

bises
Catherine B said…
Vérifie aussi si tu as une prise téléphone, et pourquoi pas une possibilité de bonne connexion à internet. Et une prise télé si tu aimes la télé.
Il faut aussi faire attention à l'isolation pour ne pas dépenser trop d'argent à chauffer ton appartement l'hiver, ou au contraire, savoir si le chauffage est central, et si tu as la possibilité d'aérer ton appartement si tes voisins chauffent trop!!!
Et surtout, il faut que tu te sentes bien dans ton appartement, pour que ce soit un lieu de repos et de détente: le principal, non?!
Amitiés
Catherine (la Maman de Guy "l'accrobrancheur" sans peur!)